Médecine esthétique (Injections et autres)

La médecine esthétique Tunisie

Il ne faut pas confondre la chirurgie esthétique Tunisie et la médecine esthétique. Même si les deux peuvent être complémentaires, la chirurgie esthétique doit être pratiquée par un chirurgien qualifié alors que la médecine esthétique est dans les compétences d’un médecin pas forcément chirurgien.

Les chirurgiens qui collaborent avec nous, ont toutes les compétences de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique.

Sans faire une liste exhaustive des actes de médecines esthétiques proposés par Chirurgiedirect, nous pouvons lister les plus demandés :

  • Les injections de toxine botulique
  • Les injections d’Acide Hyaluronique
  • Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes)

Le lipofilling du visage est plutôt à ranger dans la catégorie chirurgie.

Injection de la toxine botulique

Plus connue par le nom de la première marque ayant commercialisée ce produit (Botox) est un produit pour traiter les petites rides de la partie haute du visage, front, ride du lion, pattes d’oies essentiellement. D’autres utilisations de la toxine botulique sont validées mais ne font pas l’objet de notre spécialité (hyper sudation, certains strabismes…)

La toxine botulique fonctionne par un effet paralysant local sur les petits muscles agissant sur les rides. Attention, ce produit est conçu pour avoir qu’une action très localisée et sans danger d’action systémique.

L’action de la toxine botulique est limitée dans le temps. Habituellement de 3 à 7 mois en fonction des cas.

Les effets indésirables sont rares :

  • De rares cas de mauvaises réactions avec œdèmes et rougeurs.
  • Infection possible au point d’injection si cela est fait dans de mauvaises conditions d’hygiènes ou si la zone rentre en contact avec des germes après l’injection.
  • Des effets de surdosage localisé comme un aspect trop figé ou une paupière supérieure « fatiguée »

Ces problèmes sont dans la plupart des cas sans gravités mais peuvent être gênant pour le quotidien du patient car ils peuvent persister le temps de l’action de la toxine botulique.

Injection d’acide hyaluronique (AH)

  • L’acide hyaluronique est un produit de comblement par excellence. A ne pas confondre avec un produit comme la toxine botulique qui ne comble pas.
  • La molécule d’acide hyaluronique existe dans le derme, le cartilage et les articulations naturellement. Il n’y a donc pas d’allergie connue.
  • Par ses caractéristiques de viscosité et de fluidité, l’acide hyaluronique est idéal pour combler certaines zones. Le produit se réparti très bien.
  • Bien utilisé, l’effet anti âge est particulièrement apprécié.
  • Cependant, cet effet n’est pas définitif et ne remplace pas la chirurgie esthétique. Les injections d’acide hyaluronique pouvant être associées à un lifting cervico facial ou toute autre chirurgie esthétique.
  • La durée d’action est variable. Cela dépend de la zone, de la fréquence d’injection et de la réaction de chaque personne au produit. On parle d’effet pendant 7 à 12 mois mais s’il y a renouvellement de l’injection en fin de période d’efficacité, la fois d’après, l’effet sera plus long.

Quelques zones pouvant être traitées :

  • Le traitement des rides, notamment les sillons naso-géniens, les rides autour de la bouche est souvent demandé. Cela peut aussi accompagner un lifting cervico facial dans ce cas.
  • Donner du volume à une zone, soit pour éviter le lifting, soit pour ne pas faire le lipoffiling. Le lipofilling coutant plus cher mais souvent avec un effet plus long.
  • Redessiner ou repulper les lèvres. Une des meilleures indications des injections d’acide hyaluronique.
  • Effacer des effets cutanés de la fatigue.
  • Traiter les cernes. Injection au niveau de « la vallée des larmes »
  • Utilisé des fois pour une petite imperfection du nez ou du menton.
  • Cependant, cet usage doit être bien ciblé car si non, le résultat ne sera pas conforme à l’attente du patient. Quand c’est indiqué et possible, une rhinoplastie ou génioplastie a toujours un meilleur résultat.
  • Usage aussi pour donner du volume aux mollets (résultat à relativiser)
  • Rajeunir le dos des mains.
  • Utilisé aussi pour remodeler les parties intimes (pénoplastie chez l’homme et point G chez la femme). Résultat à relativiser aussi. Pour la pénoplastie, le lipofilling de la verge est nettement plus efficace (uniquement épaississement de la verge et non allongement).

Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes)

Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) est une technique d’injection de plasma autologue (cellules provenant de son propre organisme) riche en plaquettes, facteurs de croissance et cellules souches. Une fois réinjecté sous la peau du patient, le Plasma Riche en Plaquettes accélère le processus de cicatrisation en stimulant la synthèse de collagène, la revascularisation et la réparation des tissus. De ce fait, le PRP induit une augmentation progressive de l’épaisseur et de la vitalité de la peau. En raison de ses effets régénérateurs, le traitement par PRP fut initialement pratiqué en chirurgie réparatrice et en médecine du sport. Récemment c’est en médecine esthétique que la technique est la plus répandue, et avec un grand succès.

  • En médecine esthétique, le PRP permet de traiter :
    • Les cernes.
    • Les ridules du visage.
    • Le décolleté froissé.
    • Le dos des mains.
  • La procédure commence par un prélèvement sanguin.
  • Le sang recueilli est immédiatement centrifugé afin d’en extraire le plasma concentré en plaquettes. Le médecin injecte ce plasma dans les zones à traiter. Une séance de PRP dure environ une heure. Il peut être recommandé de faire plusieurs séances.
  • Le résultat est au rendez-vous environ 2 à 3 mois après le premier traitement. La peau devient plus souple, plus tonique, moins ridée et son teint est plus rosé, en particulier au niveau des cernes qui s’éclaircissent. Injecté dans le derme profond, le PRP a également une action pour redonner du volume ainsi qu’une action re-structurante.
  • Des séances d’entretient régulières permettront à la peau de continuer à se régénérer sur le long terme.
  • Grâce à la caractéristique autologue du PRP, les effets secondaires sont particulièrement minimes et peu nombreux. De légères rougeurs, gonflements et hématomes peuvent apparaître immédiatement après le traitement mais disparaitront dans les jours qui suivent.
0 0 0 0