Procréation Médicalement Assistée

Procréation Médicalement Assistée Tunisie

Pour la PMA en Tunisie (Procréation Médicalement Assistée) Chirurgiedirect collabore avec les cliniques tunisiennes ayant un plateau technique des plus modernes et des spécialistes confirmés.

Dans le cadre du tourisme médical, nous limitons cette offre de PMA uniquement à la Fécondation In Vitro (FIV) et à l’insémination artificielle.

Fécondation in Vitro Tunisie (FIV Tunisie)

Tarif de la FIV Tunisie : 1950€ sans le séjour- 3400€ avec séjour de 14 nuits pour deux personnes en hôtel 5*

  • Cette procédure de fécondation a fait les preuves de son efficacité depuis plusieurs décennies.
  • Elle peut être proposée chez un couple stérile après échec de l’insémination artificielle (voir plus bas). Le principe étant de facilité la rencontre entre spermatozoïdes et ovocytes en dehors de l’organisme. C’est pour cela que l’on parle de « in vitro »
  • On parle de stérilité du couple car les raisons peuvent être dues à un dysfonctionnement de l’appareil reproducteur de l’homme ou de la femme ou peut être des deux.
  • Afin d’augmenter les probabilités de réussite de la procédure d’une FIV, il est important d’obtenir plusieurs ovocytes ; ce qui va optimiser les chances de succès. C’est la raison pour laquelle le médecin vous propose une stimulation de l’ovulation. C’est la première étape dans une FIV ou dans une insémination artificielle.

Illustration schématique d’une FIV :

Procréation Médicalement Assistée
  • La stimulation ovarienne a pour objectif d’assurer le développement simultané de plusieurs follicules et de pouvoir ainsi disposer de plusieurs ovocytes. On sait que tous les ovocytes ne seront pas fécondés et même fécondé, tous ne vont pas se développer. Il faut donc tenir compte de cette « perte » de probabilité afin d’atteindre l’objectif.
  • Cette étape de la FIV est assurée à l’aide d’un traitement hormonal (gonadotrophines) sous forme d’injections sur plusieurs jours. Ce traitement est facile mais nécessite un « phasage » précis et doit être suivi par le spécialiste. Le développement des follicules est surveillé par les échographies. Les prises de sang vont permettre un suivi de l’évolution du taux des hormones.
  • C’est le médecin spécialiste de la FIV qui va déterminer à quel moment il va pouvoir déclencher l’ovulation par injection d’une autre hormone (hCG).
  • Ce qui va nous amener à la deuxième étape de la FIV : Le recueil des ovocytes
  • Encore une fois, le « timing » est très important. Une fois que le médecin spécialiste de la FIV a provoqué l’ovulation par l’injection de l’hCG, il faut ponctionner les ovocytes dans les 36 ou 38 heures. Ceci va se dérouler à la clinique spécialisée avec plateau technique adapté. Cet acte se fait par voie vaginale mais guidé par l’appareil d’échographie. L’anesthésie locale ou générale dans certains cas peut être proposée.
  • L’étape suivante de la fécondation se fait dans la foulée. Il faut donc avoir collecter le sperme du conjoint (par masturbation), l’avoir analysé et traité dans le laboratoire de la clinique pour sélectionner les spermatozoïdes les plus mobiles.
  • Il est à noter que dans le cadre d’un bilan d’infertilité du couple, un spermogramme est effectué afin de connaitre la qualité et la quantité de spermatozoïdes de l’homme.
  • L’étape de fécondation va donc mettre en contact les ovocytes et les spermatozoïdes de la sélection. Ceci se fait dans un incubateur pendant 24 heures.
  • Quand la fécondation est effective, nous obtenons des embryons. Il faut les analyser avant de passer à l’étape suivante qui est le transfert des embryons.
  • Nous quittons alors le In Vitro pour placer les embryons dans l’utérus. Notez qu’en règle générale, on place plusieurs embryons car il s’agit d’augmenter les probabilités de réussite tout en essayant d’éviter une grossesse multiple. C’est le spécialiste qui va décider à quel moment passer du In Vitro au In Vivo.
  • Le transfert des embryons est indolore. Il est réalisé par voie vaginale sans anesthésie.
  • Après cette étape, un soutien lutéal peut être nécessaire par administration d’un traitement hormonal par voie locale. Ceci pour favoriser l’implantation de l’embryon.
  • Le test de grossesse sera réalisé au 14ième jour et s’il est positif, l’échographie (la première de la grossesse) deux semaines plus tard.

Insémination artificielle Tunisie

Tarif de l’insémination artificielle sans le séjour : 1100€ Ou avec séjour en hôtel 5* pour deux personnes pendant 9 nuits : 2200€

  • Autre technique de procréation médicalement assisté, l’insémination artificielle ou insémination intra-utérine est plutôt indiqué dans les cas où il y a une « faiblesse » des spermatozoïdes. Cela peut être par manque quantitatif des spermatozoïdes ou par un problème qualitatif (faible mobilité par exemple)
  • Mais l’insémination artificielle peut être aussi indiqué pour palier des problèmes de glaire cervicale ou à des facteurs immunologiques chez la femme ou autres raisons d’infertilité.
  • L’insémination artificielle va permettre d’utiliser plus de spermatozoïdes, les sélectionner et franchir un certain nombre d’obstacle afin de faciliter le contact avec l’ovocyte.
  • Ici aussi, il est recommandé de stimuler légèrement l’ovaire afin de corriger un éventuel trouble de l’ovulation et à synchroniser l’insémination dans une courte période où la fécondité est maximale.
  • Le traitement sera surveillé par échographie associée en général à des dosages hormonaux dans le sang (taux d’estradiol)
  • Lorsque le ou les follicules contenant l’ovocyte auront atteint la bonne taille et que le taux d’estradiol sera suffisant, l’ovulation sera déclenchée par une injection d’hCG.
  • L’étape suivante consiste à introduire les spermatozoïdes préalablement traités obtenu par masturbation. Cette procédure reste sans douleur et passe par voie vaginale.
0 0 0 0